TERRES-DE-CAUX > ACTUALITES

Conseil municipal du 25 janvier 2021

CM 25-01-2021 - CC.JPG

Le conseil municipal de Terres-de-Caux s’est réuni ce lundi 25 janvier 2021 pour la première séance de l’année 2021, sans public, en raison des nouvelles dispositions sanitaires.

Jean-Marc VASSE, Maire de Terres-de-Caux a ouvert la séance en présentant tous ses vœux aux conseillers municipaux avant de faire état de diverses communications dont la signature de la convention d’adhésion à la police municipale intercommunale ou encore l’aide à l’immobilier d’entreprises, apportée aux commerçants locataires, sur l’ensemble du territoire de Caux Seine Agglo.  

Il a été fait état de la situation sanitaire sur la commune à l’assemblée avec la mise en place d’une nouvelle organisation de la restauration scolaire, conformément au dernier protocole sanitaire et des premières vaccinations à l’EHPAD et dans les résidences pour les personnes âgées. 

IMG_4615.JPG

En fin d’année 2020, La commune de Terres-de-Caux, aux côtés de Bolbec, Gruchet-le-Valasse et Rives-en-Seine, sous le timbre de Caux Seine Agglo, s’était portée candidate pour bénéficier des actions du programme « Petites villes de Demain ». L’Etat ayant retenu leur candidature, il convient aujourd’hui de signer la convention d’adhésion au programme et de permettre ainsi à Terres-de-Caux de pouvoir bénéficier d’aides pour engager le projet d’attractivité, s’appuyant sur le diagnostic de vitalité des commerces et des services du bourg de Fauville-en-Caux, réalisé par le cabinet d’études Dhervillez. En outre, le conseil municipal a également décidé d’adhérer à l’Association des Petites Villes de France, ce qui permettra à Terres-de-Caux d’échanger avec les autres villes sur des sujets et des problématiques qui les concernent spécifiquement. 

IMG_4617.JPG

Lors de cette séance, le conseil municipal a été appelé à émettre deux avis : l’un sur la demande d’autorisation déposée par le GAEC Bardin de Limpiville, en vue d’étendre son élevage avicole et l’autre sur la demande d’extension d’élevage de vaches laitières de la SCEA du Colombier d’Ourville-en-Caux. Après avoir étudié l’ensemble des dossiers, Jean-Michel Méchin, conseiller municipal délégué, en a fait une présentation éclairée devant ses collègues du conseil municipal, qui ont, par la suite, émis un avis défavorable sur le premier dossier et se sont prononcés favorablement sur le second. 

La prochaine réunion du conseil municipal est programmée le 22 février prochain.