TERRES-DE-CAUX > ACTUALITES

CONSTRUCTION DU FUTUR CASERNEMENT DE GENDARMERIE LE PANNEAU DE CHANTIER EST POSÉ !

Le panneau de chantier dévoilé !

IMG_1145.JPG

Le samedi 7 juillet 2018 à 10h30,  Joëlle LAVENU, Présidente du Syndicat Intercommunal de Construction du casernement de gendarmerie et Jean-Marc VASSE, Maire de Terres-de-Caux, ont invité Stéphane JARLEGAND, Directeur du Cabinet représentant Fabienne BUCCIO, Préfète de Normandie et de Seine-Maritime, Estelle GRELIER, Ancienne Secrétaire d’Etat, le Général Bruno BRESSON, Commandant de la région de gendarmerie de Normandie, Cécile SINEAU-PATRY, Vice-Présidente du Département, Dominique ANNETTA, Vice-Président, représentant Jean-Claude WEISS, Président de Caux Seine Agglo, Bruno DELACROIX, Maire délégué de Fauville-en-Caux, et Sébastien POTEL, Architecte du Cabinet 9bis Architecture à venir procéder au dévoilement du panneau de chantier pour la construction du casernement de gendarmerie de Terres de Caux. Après avoir découvert le panneau implanté sur le terrain, situé à l’angle de la D926 et la D149, c’est Sébastien POTEL qui a présenté l’ensemble de l’équipe de maitrise d’œuvre ainsi les entreprises retenues pour le chantier.

Un projet qui se concrétise !

IMG_1150.JPG

A la salle d’activités, Joëlle LAVENU, a pris la parole pour rappeler la genèse du projet, initié il y a un peu plus de dix ans avec la création d’un syndicat intercommunal de Construction de Casernement de gendarmerie. Elle a ainsi rappelé la volonté des 18 communes de l’ex-canton d’installer un casernement de gendarmerie apte à recevoir le siège du commandement de la communauté de brigades de gendarmerie, regroupant les brigades de Bolbec de Fauville-en-Caux et comprenant également l’implantation de Notre Dame de Gravenchon à Port-Jérome-sur-Seine et contribuant ainsi à la sécurité du territoire. La nouvelle répartition entre police et gendarmerie fait que le territoire répond bien au critère de zone de gendarmerie.

A la suite d’un concours d’architectes, c’est le cabinet « 9 bis Architecture qui a été retenu pour la réalisation du projet : un ensemble composé d’une brigade territoriale comprenant des locaux de services techniques (530m², 14 logements et 2 studios (1 381m²). S’en sont suivis la délivrance du permis de construire et l’achat du terrain.

Joëlle Lavenu a indiqué qu’un plan de financement a été élaboré avec, pour unique financeur, l’Etat. Afin de pouvoir également bénéficier du Fonds de Soutien à l’Investissement Local, dédié aux communes, et pour lequel le syndicat n’était pas éligible, la commune nouvelle de Terres-de-Caux a accepté de reprendre la maitrise d’ouvrage après la mise en place d’un protocole de dissolution approuvé par l’ensemble des communes du syndicat. Madame Lavenu a précisé que cette solution a permis d’exonérer, financièrement, les autres communes de leur participation à venir alors qu’elles bénéficieront du service rendu par les gendarmes pour la protection de leurs habitants.

Pour Joëlle LAVENU : « Je remercie tous les délégués qui m’ont confiée la présidence du Syndicat, il y a 8 ans, et  ce, jusqu’au terme de son histoire. Cependant cette histoire n’est pas finie, la page du syndicat se tourne, la prochaine sera écrite par Terres-de-Caux ».

Le Général Bresson a, pour sa part, dit toute sa satisfaction de voir ce panneau posé,  soulignant  la détermination des élus pour ce projet. : « Un des premiers dossiers  immobilier  que j’ai eu à étudier a été celui de Terres-de-Caux. Lors de la première réunion, j’ai rencontré une équipe particulièrement déterminée à finaliser ce projet, concrétisé aujourd’hui par la pose du panneau ». Il a rappelé que l’implantation d’un casernement de gendarmerie, à Terres-de-Caux, avait tout son sens dans l’organisation territoriale de la gendarmerie et de la sécurité. « Ce nouveau casernement, dont la conception montre la coexistence entre les services techniques et des logements des familles, permettra aux gendarmes de remplir leur mission dans de bonnes conditions de travail. »

Enfin, Stéphane JARLEGAND, Directeur du Cabinet de Fabienne BUCCIO, Préfète de Normandie et de Seine-Maritime a souligné combien il était important d’avoir un casernement digne de ce que l’on attend de nos forces de sécurité. Il a salué de travail de collaboration entre toutes les communes : « La coopération de  toutes les communes montre qu’elles ont bien compris que la sécurité de la population se construit d’abord ici. » 

Rendez-vous est pris pour la pose de la première pierre, d’ici la fin de l’année, alors que les travaux de terrassement commenceront à l’automne.